Ecrire pour ne pas pourrir

Mai

La relation avec Thomas évolue.
Nous nous accordons. C’est léger, complice, sincère, aucune prise de tête et pas de faux calculs.

C’est peut-être ça, une véritable relation ? Pas de doute, on ose tout se dire et puis malgré le sérieux de la vie , on arrive à s’amuser comme des enfants ensemble.

Demain, début d’un nouveau mois. J’aime bien le mois de mai, la nature réveille.

Mardi, j’irai voir ma mère.
Hier, j’ai vu mon père. Il avait l’air bien, épanoui avec sa femme.
Il a vraiment bien fait de quitter ma mère, il est tellement heureux maintenant.